La découverte des missiles Fermer

À la Maison Blanche, cette révélation suscite la stupeur, comme le souligne la réaction spontanée de Kennedy : " Il ne peut pas me faire ça à moi ! ". Il n'imaginait pas que l'URSS puisse prendre un tel risque, n'ayant jamais implanté de fusées en dehors de son territoire ni dans les pays satellites.

N'avait-il pas très clairement mis en garde les Soviétiques à maintes reprises ?

Ne les prévenait-il pas encore un mois plus tôt : " Si Cuba devient une base militaire offensive, les États-Unis ne resteront pas sans réagir " ?

Convaincu que l'URSS cherche à modifier le rapport des forces entre les deux superpuissances et qu'elle lui lance un défi auquel il ne peut se dérober, faute de porter gravement atteinte à la sécurité des États-Unis, à sa crédibilité personnelle et à la confiance des Alliés, Kennedy décide aussitôt d'examiner les différentes options de riposte avec ses plus proches conseillers qui forment, au sein du Conseil national de Sécurité (NSC), un Comité exécutif (ExComm).

Une semaine de débats intenses est nécessaire pour permettre à l'ExComm d'apprécier convenablement la situation et d'élaborer une réaction adaptée à la menace.

 

La découverte des missiles Fermer

Homepage